Winnt is not NT

jardinage

Posté le 15/06/2019

Pourquoi du jardinage

Il y a deux ou trois ans, ma femme m’a demandée de lui construire un bac afin de faire quelques plantations.

J’ai donc fabriqué un bac de 1,20 m de long sur 60 cm de large et 60 cm de haut que nous avons placé sur le devant de la maison.

Bien sûr, il a fallu remplir de terre ce bac. Cela a été fait en achetant des sacs de terreau en magasin.

Vu le peu de place disponible les plantations sont limitées. Trois fraisiers, œillets d’inde et deux plants de tomates cerise.

Seuls les fraisiers ont été réellement productifs depuis le début. Les plants de tomate sont miséreux et ne donneront — encore cette année — sûrement rien ou pas grand chose.

Comme nous nous absentons quinze jours au cours de l’été, nous avons fait il y a deux ans l’acquisition d’oyas (ou ollas les deux écritures étant utilisées).

Et je dois dire que c’est vraiment très efficace. Les plantes ne manque pas d’eau, plus besoin d’arroser car il suffit de veiller à ce que les oyas soient approvisionnés en eau (un remplissage tous les 4 à 7 jours selon le temps qu’il fait).

Bref, c’est carrément magique et idéal pour les feignants.

Cette expérience et le désir d’avoir des légumes avec du goût et de la chair m’ont incité à me faire un grand carré potager.

Certes la mise en place (achat du bois pour le pourtour et du terreau) a un coût (une centaine d’euros pour un carré de 1,50 m de côté et 50 à 60 cm de haut).

Comme je ne voulais pas utiliser aucun produits chimiques et que je suis flemmard, je me suis intéressé à la permaculture qui incite à laisser faire la nature. Le plus difficile étant de gérer les associations de plantes mais rien d’insurmontable.

Comme conseillé en permaculture, j’ai paillé mon carré (avec du chanvre en copeaux). Effectivement, même sans pluie depuis 2 ou 3 jours le sol reste légèrement humide et frais.

Maintenant avant d’arroser, je vérifie l’état de la terre car trop d’eau ou d’humidité ne sont pas bon pour les cultures.

Je pense que si j’associe des oyas au paillage la corvée d’arrosage (si si c’est une corvée) devrait appartenir au passé.

Aujourd’hui j’ai des radis tout les 3 à 4 jours (rien d’exceptionnel mais assez pour une petite entrée). Mais même s’il sont peu nombreux ils sont très bons.

De plus, mes salades poussent bien (je risque même d’en avoir trop d’un coup).

Sans parler des fraisiers qui commencent déjà à donner un peu.

Ayant de la place, j’en ai profité pour planter un peu de poireau et de carotte, on verra ce que cela donnera mais j’avoue que goûter de jeunes carottes et poireaux me tente assez. Et comme les enfants aiment grignoter des carottes…

Depuis que j’ai commencé mon potager, je n’y passe pas plus de 30 minutes par jour (15 à 20 minutes serai sans doute plus proche de la réalité).

J’observe les progrès de mes plantations, enlève les feuilles abîmées, éclairci par-ci par-là, replante un peu de radis et c’est tout.

Sans oublier l’arrosage car je n’ai pas encore mes oyas.

J’avoue que c’est agréable, sans être trop contraignant ce qui me convient parfaitement.

Bref, du plaisir sans prise de tête. :)

Commentaires

comments powered by Disqus